Daheshville Forums  

Go Back   Daheshville Forums > Daheshville France > La Grande Bibliothèque > Salles d'Etudes

Notices

Reply
 
Thread Tools Display Modes
  #1  
Old 11-22-2008, 05:13 PM
Sandrine's Avatar
Sandrine Sandrine est déconnecté
Board of Directors Member
 
Join Date: Jun 2006
Posts: 413
Default Qu'est-ce que Le Daheshisme ?

Ci-dessous ma traduction du texte dont la version originale est :

http://www.daheshville.com/forum/sho...40&postcount=1


Qu'est-ce que Le Daheshisme?


Le Docteur Dahesh dont la main était guidée par l'Esprit Divin, a écrit une multitude de messages contenant d'innombrables informations divinement mandatées et approuvées. Ce sont les éléments fondateurs composant Le Code Sacré de notre Noble Foi Daheshiste. Sans eux, nous n’aurions pas une once de ce qui ne serait alors qu'une connaissance spirituelle cachée – ou compréhension intuitive des rouages de l'Univers – grâce à laquelle nous pouvons pourtant espérer nous approcher un peu plus près de notre destination ultime qui est de ne faire qu’un avec la Force Créatrice.


Cette Force Créatrice – que beaucoup désignent par « Dieu » – est considérée comme étant purement inimaginable. C'est cette Force Créatrice qui est, fut et sera toujours. A l’inverse, « nous » ne sommes rien que de simples projections, chacune étant marquée par une signature d’énergie hétérogène ayant pris forme physique et dotée de l'illusion de la vie dans ce qui semble être un univers physique.

Au-delà du fait que nous soyons si insignifiants, Dieu a malgré tout établit un contact avec nous.

Au travers des âges et ce depuis le début de chaque cycle de re-création, Dieu a fait en sorte qu’il nous soit donné une « feuille de route » qui puisse nous ramener vers « Le Grand Collectif ». « Là-haut » nous dit-on, les notions habituelles « d'espace et de temps » n'existent pas et dans les hautes sphères de la gamme spirituelle règnent une beauté indescriptible, une immense sérénité et l'amour éternel.


Ces feuilles de route sont les nobles graines des religions mandatées par Dieu et dont la plupart finiront en une simple série de rites effectués mécaniquement, ou encore en un système de contrôle des masses. Voire même dans certains cas, un permis de perpétrer des meurtres en grand nombre.

C'est la raison pour laquelle le mot «religion» me répugne et la simple pensée d'être associé à quoi que ce soit de vaguement connecté au monde de la croyance religieuse – telle que les yeux de l'histoire nous ont permis de le constater – me fait froid dans le dos.

Je suis fermement convaincu que le Docteur Dahesh est venu nous libérer de l'oppression de la religion. Bien qu’en fin de compte, Il fut lui-même trop souvent prit pour une « boule de cristal ».


A tel point que certains Daheshistes ne pouvaient presque rien faire sans aller Lui demander au préalable ce qu'Il en pensait. Et Sa Réponse aurait généralement permis à la personne de comprendre entre les lignes « C’est à toi de voir » ou «Fais comme bon te semble ». Il n’interférait que rarement dans les affaires des individus et pour une bonne raison: la punition infligée pour ne pas avoir suivi une Directive du Prophète (divinement mandatée) se serait accompagnée de sévères intérêts composés car il n'y a jamais une action sans réaction et toute chose possède un prix en termes d'énergie (interchangeable avec le temps et l'argent). Ainsi, lorsque quelqu’un reçoit une Assistance Divine spécifique (et pratiquement tout le monde, à un moment ou à un autre sur cette planète, que ce soit sciemment ou pas, a reçu une Aide Divine), la personne devient redevable envers la Force Créatrice et se doit d’offrir quelque chose en retour. C'est la seule façon dont l'Univers dans lequel nous existons peut maintenir son équilibre.

Et c'est peut-être une des raisons qui a amené Le Docteur Dahesh à annoncer – à un certain moment aux alentours de l’année 1977 – que les Daheshistes devraient jeûner durant 24 heures les 6 et 20 de chaque mois.

Certains membres de « La Tribu » se sont alors plaints. Le jeûne fut donc réduit à 12 heures. Mais, sommes-nous si naïfs pour penser que cette diminution du nombre d'heures n'a pas nécessité une sorte de paiement compensatoire ? Cela pourrait-il être la raison pour laquelle (oserais-je suggérer) Le Docteur Dahesh a dû «négocier» avec l'Esprit Divin en offrant son propre corps en tant « qu’intérêt composé » ? N'était-ce pas suffisamment douloureux d’avoir eu à subir l'emprisonnement, la torture physique, l'exil, le retour clandestin à Beyrouth pour s’y cacher, d’avoir dû faire sortir Marie Hadad de l'asile pour hommes où elle avait été incarcérée de force durant un an par sa propre sœur, de pleurer la mort de La Martyre Daheshiste Magda Hadad, sans oublier le fait d’avoir été capable d’éveiller la conscience collective Libanaise à propos de leur président Bechara El Khoury et ce, grâce à la diffusion clandestine des « livres noirs », série qui permettra finalement sa destitution du pouvoir?


Tant d’accidents atteignirent soudainement Le Docteur Dahesh. Il fit des chutes et s’en brisa les os, il fut blessé au dos, sa main fut mutilée ... afin que la vie de certains Daheshistes soit épargnée. Dans le cas d'une Daheshiste que je connaissais particulièrement bien, sa vie était censée s’achever aux alentours de 1982-1983 suite à ce qui aurait dû être une chute fatale ; au lieu de cela, elle ne fit que trébucher et se fit une entorse de la cheville. Peu de temps après cet accident, il fut révélé que Le Docteur Dahesh avait volontairement défié la fille de cette Daheshiste dans une course – et ce, plusieurs années auparavant – à la suite de laquelle Il trébucha, tomba et souffrit de graves blessures physiques.

Il avait fait cela afin d’épargner la vie de cette personne dont la chute aurait été fatale.


Pourtant j'ai pu lire récemment un article éditorial rédigé en anglais qui était publié dans un magazine appartenant à cette même personne Daheshiste, et je ne n’ai pas pu y déceler une quelconque indication que le «Daheshisme» est présenté – ouvertement et sans donner l'impression de s’excuser de quelque chose – comme « LA Foi Divine» ou oserais-je dire, comme « Une Religion » qui émane expressément d'un Mandat Divin.

Je n’y ai constaté que des références à quelque chose appelé « Daheshisme » – qui pourrait bien être une quelconque idéologie ou philosophie – dont l’essentiel des convictions serait caractérisé par «L'unité des Religions». Ceci semblait ainsi parfaitement s’harmoniser avec ce qu’exprimait un assortiment fort varié de personnes éduquées, outillées de doctorats et dont les articles (encore fallait-il être en mesure de lire l’arabe) utilisaient un mélange de logique et de faits historiques pour tirer certaines conclusions au sujet de la croyance ou de la religion. Tout cela venait renforcer la position du magazine à propos de « cette chose » à laquelle il se référait comme étant le «Daheshisme ».

En substance, il semblait évident que le « Daheshisme » – quoi que ce mot puisse signifier – se présentait comme étant une solution logique aux problèmes auxquels nous sommes confrontés sur un plan global.

Somme toute, je ne vois pas de mal à utiliser la logique afin de démontrer un point particulier. Et d’ailleurs, tout débat est supposé être construit sur la logique. Malgré tout, la logique requiert une prémisse. Et la prémisse n'est pas quelque chose qui peut être débattue.

Pour les non-initiés, ces purs exercices académiques rappelleraient typiquement les conversations qui se seraient communément installées entre intellectuels érudits se réunissant dans des salons culturels, tout en sirotant du thé et en mangeant des sandwiches du bout des doigts. En outre, quoi de plus approprié que d’afficher une liste de docteurs dont les noms sont désormais rattachés à cette « Idéo-Philosophie» appelée Daheshisme et qui croit en «L’unité des religions » ?


En d'autres termes, on pourrait se demander: «Mais où est le mal ? »

Et bien, je vais vous le dire:

Nous ne pouvons pas débattre de la validité de l'existence du Daheshisme, car le Daheshisme est une prémisse et ceci doit être clairement établi.


Nous ne pouvons sans cesse prouver la validité de nos croyances. C'est d’ailleurs pour cela qu’on parle de « croyance ». La croyance ne dépend pas de nos méthodes d'observation ni d’une méthodologie scientifique particulière.

Les miracles ne peuvent rien prouver qui pourrait être considéré comme étant « logique » en prenant en considération la façon dont la science a organisé et quantifié nos modes de pensée.

Dieu a sa propre logique. Ce n'est pas la logique de l'Homme.


Il existe alors deux raisons principales pour lesquelles certaines personnes cherchent à nous cacher leurs intentions et à esquiver la vérité :

Il se peut qu’elles pensent réussir à nous amadouer lentement pour nous révéler, en temps voulu, toute la vérité. Par conséquent, il s’agit d’une forme de manipulation – bien que ses intentions soient bénignes – ce qui pourra facilement mettre en colère les personnes qui sentiront qu’on a cherché à leur mentir.

Ou il se peut qu’elles aient tout simplement trop peur.


Je me pose alors une autre question : Si le « Daheshisme » (une fois de plus, peu importe ce que ce terme sous-entende) croit en l'unité des religions, comment cette religion doit-elle donc s’appeler?

Ne sommes-nous pas capables de réaliser à quel point le public deviendra suspicieux quand il réalisera que nous n’avançons pas avec de claires et franches intentions, aussi nobles soient-elles? En effet, bien rares sont les personnes qui aiment sentir qu'on les considère incapables de faire face à la vérité.


Je voudrais également mettre certains points au clair:

Tout d'abord, n’osons jamais reprocher au Docteur Dahesh un comportement dont « les autres » sont responsables et ne l’accusons pas d'avoir inspiré ne serait-ce qu’un seul Daheshiste à le désavouer ouvertement – même si cela n’aurait dû être que de façon temporaire.

Il a très spécifiquement écrit (dans « Je chanterai ») que Le Daheshisme est une Religion et un Message Spirituel :http://www.daheshville.com/forum/sho...32&postcount=1

Et dans « KALIMAAT» ( « MOTS ») il écrit ceci :


« Le Daheshisme : Son capital est composé d’hommes fidèles à leur appel intérieur, croyants en leur foi.

Et sa voie est : La lutte qui a scellé ses maillons contre les dirigeants tyranniques.

Et sa récompense: L'emprisonnement qu’elle accueille de tout coeur, sans aucune timidité, ou sans aucune crainte, pour le bien de sa foi inébranlable telles de puissantes montagnes.

Persévérer et devenir martyr sur la voie du Daheshisme signifie entrer au ciel dont la béatitude est éternelle pour y jouir de délices dont la beauté et les attraits sont immuables. »

(Page 88)

« Le Daheshiste voit la défense de la liberté comme un devoir Sacré et Divin. Il mettrait sa vie en jeu afin de défendre son honneur, car Elle est le don du Créateur à ses créatures de différentes croyances et de diverses religions. »

(Page 90)
***

« Le Daheshiste - Loyal et digne de confiance, sacrifie toute chose de faible valeur ou précieuse, dans le but de parvenir à ses nobles objectifs.

Et quiconque serait tenté de s'écarter d’aussi peu que la largeur d’un ongle de ses objectifs tracés sera brutalement exclu de l’enceinte du Daheshisme sans pitié ou miséricorde, et il sera expulsé dans la honte à tout jamais et aucun de ses sacrifices passés – dont les traces ont disparu et dont les souvenirs se sont effacés – n’auront pitié de lui ».


(Page 90)

***

Une fois pour toute, soyons certains que Le Daheshisme n'est pas une «philosophie» et qu’il n'y a rien qui soit de l’ordre de « l’idéologie » dans le Daheshisme car, Le Daheshisme est Une Foi Divine qui finira par devenir une Religion Divine. Le Daheshisme est La Foi que tout Daheshiste souhaiterait voir adopter par chaque être sur cette planète (sans par ailleurs avoir d’attentes spécifiques, ni faire de prosélytisme) parce qu'il est «Temps» et parce c’est « LA » religion de notre époque ; en adoptant le Daheshisme toutes les autres religions (bien que respectées et reconnues) seront tout simplement abandonnées.

Cela ne signifie pas pour autant que le Daheshiste est en droit, détient un mandat ou possède une quelconque permission de convertir les autres.

Au contraire, il est exigé du Daheshiste qu’il respecte les croyances d’autrui et de ne pas même interférer lorsqu’un morceau de pierre est utilisé pour représenter une divinité. Toutefois, lorsqu’il traite avec ses pairs, ses intentions doivent être claires et quiconque se qualifierait de Daheshiste doit comprendre que ce n'est véritablement qu'après être passé par certains rites de passage et avoir abandonné toutes autres religions (exactement comme dans un mariage) qu’il/elle pourra alors se considérer (officiellement) « Daheshiste ». Il se peut qu’une personne ne puisse pas se conformer à toutes ces exigences mais pour autant, ceci doit être clairement exposé dès le départ.

Pour citer un exemple dont nous avons eu connaissance récemment, il semblerait qu’actuellement certains conjoints/tes de « Daheshistes » imposent une pression sur leurs époux/ses afin qu’ils/elles ajoutent aux rituels Daheshistes ceux pratiqués dans la religion à laquelle ils/elles appartenaient précédemment.

Par conséquent, le « Code Daheshiste » s’en trouve dilué.

Dans d’autres cas, certains rusent afin de ne pas dévoiler au monde « ce » en quoi ils croient réellement, préférant utiliser comme moyen d’expression, une plate-forme de discussion très contrôlée qui se cache derrière le prétexte de poursuivre certains principes philosophiques, sociologiques ou idéologiques.


En lieu et place de cela nous devrions avoir une véritable plate-forme de discussion où nous inviterions le public à connaître et approfondir le Daheshisme en tant que «Message Divin», offrant à tous la possibilité d’argumenter, de défier ou même de reprocher (si quiconque en ressentait le besoin), laissant au moins une porte ouverte à toute personne désireuse d’entreprendre le « Voyage Daheshiste » (rite de passage), tout en se montrant pleinement solidaire de ceux qui souhaitent rester dans leur propre foi, en les aidant à construire des liens plus étroits avec celle-ci.

À mon avis, six mille pages d'informations pour enseigner le Daheshisme ne sont pas suffisantes. Six millions de pages permettraient à peine de commencer à gratter la surface du sujet. Par contre, trente trois pages à elles seules pourraient représenter « tout » ce dont une personne intelligente et volontaire aurait besoin pour s’engager dans ce chemin de toute une vie, car les vrais Daheshistes ne se créent pas, ils sont nés ainsi. Parfois, ils subissent une re-naissance et à d’autres moments, ils souffrent d’une mort spirituelle alors même qu’ils sont toujours avec nous.

Mais revenons à cette question de religion et à la raison pour laquelle je pense maintenant que le concept de religion organisée est un « mal nécessaire » autant qu’une formidable opportunité d'apprendre pour peut-être ensuite désapprendre. J’ai en effet parfois le sentiment que j’ai réellement commencé à apprendre lorsque j'ai quitté l'école. Mais aurais-je pu me soumettre aux rigueurs d’une « auto-éducation » sans avoir subi ce rite de passage que furent ces 8 années d’Université m’ayant permis d’obtenir mes diplômes ? Je ne le pense pas. Et n'oublions pas que le docteur Dahesh lui-même avait pour habitude de dire qu'il lui fallait 20 ans pour faire éclore un Daheshiste de quelqu'un. Alors je n’ai pas à me plaindre. En devenant plus âgé, j’ai tendance à accorder plus de valeur au concept de religion organisée – à condition que ceux qui effectuent leur ministère ne le fassent pas pour des raisons financières ou pour le plaisir procuré par le sentiment d’avoir un quelconque pouvoir. Et ici, je tiens à rappeler à tous que le Docteur Dahesh a expressément écrit que (et je paraphrase): Le prêtre Daheshiste sera élu pour une durée limitée. En d'autres termes, le fait d'être prêtre Daheshiste n'est pas un service qu’une personne pourrait offrir pour la vie.


Pour finir, peut-on dire que nos actes ou nos intentions causent invariablement l'érosion de ce qui aurait dû ressembler à une Connexion Holistique et naturelle avec Le Créateur ? Nos actions n’ont-elles pas engendré un ensemble plus complexe de règles, de rituels et d’obligations – dont beaucoup seront déformés en croyances superstitieuses – de sorte que n’est finalement préservé qu’un piètre semblant du Noble Message Originel?

Ne serait-il pas fantastique de pouvoir préserver une telle apparence du Message Originel dès le départ!


En d'autres termes, comment pouvons-nous passer d’un état dans lequel nous avons un accès relativement simple à un droit inaliénable d’avoir une connexion directe avec Le Créateur, à un état où nous devons désormais franchir tant d’obstacles et de barrières avant de (prétendument) mériter ce même privilège?

Mon opinion est qu’aucun Noble Message Divin ne peut conserver sa forme pure une fois qu'Il entre dans ce domaine terrestre où Il établit un contact avec ses premiers hôtes. Le jour où cela arrivera, je suppose que les lois civiles ne seront plus nécessaires !


Et la raison pour laquelle je dis «hôtes» est due au fait que tous messages (qu’ils émanent d'une Source Divine ou pas) sont des lots d'informations qui ont besoin «d’hôtes» capables de les déchiffrer scrupuleusement afin de pouvoir les transmettre correctement. Et tout comme « l'énergie », « l’information » ne peut être appréhendée comme nous définirions un objet tangible – telle qu’une chaise ou une table – et ne peut être évaluée qu’en fonction des effets qu’elle possède sur un système particulier – en l’occurrence, l’être humain.

L'information peut avoir un impact si puissant sur un être humain qu'elle peut provoquer sa mort. Des personnes peuvent mourir d’une lente et progressive détérioration de leur être profond suite à un choc brutal généré par de simples mots qui pourront les hanter pour le restant de leurs jours ou leur causer un arrêt cardiaque soudain.

Nous sommes bien au-delà du fait de discuter de la « l’ère de l'information ».


Nous sommes dans la « Dimension de l’information ». L'information est synonyme de vie.

La vie est déjà une profonde illusion qui cherche à tromper nos sens et à nous leurrer avec de mortels mirages.


N’aggravons pas notre situation en alimentant cela avec des mensonges inspirés par nos peurs.

La peur elle-même n’est qu’une illusion ...



Mario Henri Chakkour
Le 24 Octobre 2008

__________________



Last edited by Sandrine; 11-23-2008 at 03:37 PM.
Reply With Quote
Reply

Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Forum Jump


All times are GMT -4. The time now is 02:18 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.5
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Copyright © 2006 - 2017 by StudioView Interactive, LLC.